Amour toujours (HAD)
     
Amour toujours (HAD)
série 2019 "Amour toujours"
"Certains visages sont modelés par la clarté, d’autres s’enfoncent dans l’ombre. La magie de la photographie est d’octroyer une forme de vie aux êtres en les accrochant dans la lumière. Ces fantômes, ce sont comme des persistances maintenues à une certaine distance de la surface. Parfois, quand la lumière est plus intense qu’ailleurs, ils sont tout près de la crever et de mêler leur réalité à la nôtre.
Sylvie Schambill, de série en série, poursuit sa quête : elle retient les êtres avant qu’ils ne sombrent dans l’oubli et même elle leur offre ce surcroît d’existence qu’accorde la création artistique. Cette fois, elle a travaillé à partir d’anciennes photographies de famille, qu’elle a numérisées pour en modifier le cadrage. Ainsi certains visages arrivent-ils plus près de nous. Elle en a aussi simplement retravaillé la lumière, pour les faire échapper au gouffre de la disparition.
Les personnages sont flous, quelque peu flottants. On n’y voit guère de décor, pas de contexte. Aucun indice d’ailleurs n’indique qu’il s’agit de sa propre famille. Ce pourrait être la nôtre. « Amour toujours » est un titre doux amer. Toutes ces personnes qu’on ne connaît pas, avec lesquelles pourtant on a un lien, envers lesquelles on sent comme un devoir et qu’on porte avec soi, parce qu’elles vivent quelque part, dans le lointain de notre conscience, et y pèsent avec leurs secrets.
C’est une série silencieuse, où le travail de l’artiste est d’autant plus remarquable qu’il relève du presque rien : il ne consiste pas dans le geste grandiloquent du démiurge, mais procède de l’inquiétude et de l’attention. Il préserve les ombres, où se nichent les non-dits ; il intensifie les lumières, où une guérison peut avoir lieu. Soigner la mémoire des morts, pour que les vivants puissent exister".
Texte Anne Malherbe 2019


série: HAD
création 2019/ 5 tirages numérotés sur Hahnemuhle /
titre: ‟ma cousine‟
Top